PRIME DE PRÉCARITÉ FISCALITÉ IMPOSITION

PRIME DE PRÉCARITÉ FISCALITÉ IMPOSITION

INDEMNITÉ DE PRÉCARITÉ FISCALITÉ TAUX D'IMPOSITION PRIME DE PRÉCARITÉ IMPÔT COTISATIONS ET CONTRIBUTIONS SOCIALES URSSAF

L’imposition de la prime de précarité est par définition la fiscalité dont fait l’objet le versement d’une indemnité de précarité en fin de contrat de travail d’intérim ou de CDD.

L’imposition de la prime de précarité pour CDD et la prime de fin de mission pour intérimaire doivent être soumises à une fiscalisation qui obéissent aux mêmes règles d'assiette que les salaires et autres rémunérations d’un salarié.

La fiscalisation de l’indemnité est imposée par le trésor public et ne bénéficie pas d'un régime d'exonération d’impôts vu qu’elle est considérée comme une indemnité de fin de contrat et donc imposable à l'impôt sur le revenu dans le cadre de la catégorie traitements et salaires.

Les impôts de l’indemnité de précarité ne sont pas l’unique déduction, car cette prime est aussi soumise aux cotisations et contributions sociales et charges sociales et à la la CSG et à la CRDS.